AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 JONAH + is it all in my head or was it something i said

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


« How do I live ? How do I breathe ? »

> arrivé(e) le : 01/12/2015
> messages : 70
> pseudo : maman dragibus
> double compte : pas encore
> avatar : Crytal Reed
> crédits : ava by january blues gif by tumblr
❥ statut civil : Célibataire, même si elle semble tomber sous le charme d'un type aussi traumatisé qu'elle. Pas une bonne idée quoi...
> âge : 26 ans, une vraie catherinette toujours célibataire...
> métier : Assistante vétérinaire, elle sait amadouer les bêtes à fourrures...
> adresse : #775 Trail Lane, en colocation avec Hazel
> to do list : se trouver une nouvelle peluche pour sa collection + arrêter d'avoir peur + ré-apprendre à dormir correctement + avoir une véritable conversation avec Jonah + passer du temps avec Salem
> à savoir sur moi : collectionne les peluches + frileuse + adore le vin + a été récemment agressé

+ more about me
> mes amis, mes amours:
> disponibilités rp:

MessageSujet: JONAH + is it all in my head or was it something i said Jeu 3 Déc - 22:19


Jonah & Saskia
    is it all in my head or was it something i said

Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle refermait la porte du placard. Elle avait beau tout retourner, Saskia devait se rendre à l'évidence, leurs réserves descendaient en flèche. En temps normal cela ne l'aurait pas vraiment inquiétée. Après tout, elle était la reine pour téléphoner et passer commande. Une habitude qui ne dérangeait pas Hazel non plus d'ailleurs, sa colocataire la suivait toujours dans ses délires de malbouffes. Mais la situation était bien différente en ce moment. Il y avait ce satané, fichu, maudit dôme. Et il semblait rester. Il allait donc falloir prévoir et faire attention. Si, pour ce qui s'agissait du carburant elle n'arrivait pas à se décider à laisser sa voiture au garage, elle pouvait au moins se montrer prévoyante pour ce qui était de la nourriture. Pourtant, l'idée de sortir de son appartement alors qu'elle pouvait rester ici, à l'abri, lui déplaisait plus que jamais. Non, elle était loin d'être guérie de son traumatisme. Et une petite voix lui disait que ça ne risquait pas de passer tant que le fou qui était la cause de tout ça était coincée lui dans cet aquarium version géant. Non, elle était bien dans son appartement. C'était dehors qu'elle se sentait claustrophobe. Mais il fallait bien qu'elle se sorte les doigts du cul -comme on le disait vulgairement- et peut-être que ça allait commencer en allant faire les courses. Elle se mordilla un instant l'intérieur de la joue, pensive. Hazel était actuellement dans sa chambre. Elle pouvait donc demander à sa colocataire de l'accompagner. A plusieurs on était toujours plus fort que seul, et elle l'avait plus que compris depuis le temps. Cette pensée fit n'aitre l'image de Jonah dans son esprit. Elle se sentait bien mieux avec lui, sans le comprendre vraiment. Sauf que pensée à leur relation qui n'existait pas vraiment la déprimait quelques peu. Il valait mieux le chasser de son esprit. Si elle voulait de la compagnie, elle ferait mieux de la chercher auprès d'Hazel. Mais si elle voulait un jour aller mieux, il fallait qu'elle arrête de courir se réfugier auprès d'elle. Déjà que les deux jeunes femmes passaient presque toutes leur nuit ensemble. Il fallait juste qu'elle se mette en tête qu'elle pouvait le faire. « Hazel, je vais faire quelques courses. A tout à l'heure. » Elle ne laissa même pas le temps à sa colocataire de réagir, elle avait déjà enfiler ses ballerines et attraper son sac à main.

Quand elle avait passer les portes de la supérette, elle s'était rendue compte qu'elle risquait d'y passer des heures. Tout simplement parce qu'elle vérifiait à chaque allée qui était là. Elle avait envie de se gifler elle-même. Elle ne se reconnaissait plus. Elle s'était toujours vu comme une femme plutôt forte, et voilà qu'elle foutait tout en l'air. Tout ça pour un crétin qui avait décidé de lui hacher la vie. « Arrêtes de faire l'idiote Sas', vas'y et sans regarder. » Murmura-t-elle à elle même. Elle se mit même au défi de se diriger vers le prochain rayon en regardant ses pieds. Il fallait qu'elle brise ce cercle sans fin de la peur. Elle pointa donc ses yeux sur la pointes de ses chaussures et poussa son petit cadis dans le rayon. Elle ne releva le regard que pour le porter sur les boites de conserves qu'elle trouva là. Elle eut un léger sourire. C'est qu'elle était presque fière d'elle. Enfin, c'était avant qu'elle n'entende une boite tomber et que cela la fit sursauter plus fort que jamais. Lorsqu'elle tourna la tête, elle savait qu'elle devait avoir le regard d'une biche prise en chasse par un chasseur. Elle avait trop souvent cette expression. Pourtant ce n'était pas sur Derek que son regard tomba, mais sur un autre visage qui jusque là lui avait plutôt fait du bien. Jonah. Le soulagement fut si intense qu'avant qu'elle ne s'en rende compte de petites larmes glissaient sur ses joues. Et voilà qu'elle voulait de nouveau se gifler. Elle ne fit pourtant pas, se contentant d'essuyer ses larmes avant de légèrement détourné le regard. Elle faisait une sacré idiote quand même. La dernière fois qu'elle l'avait vu c'était en partant de chez lui en étant incapable de dire vraiment ce qu'elle pensait et voilà que quand elle le revoyait, elle se mettait à pleurer, n'importe quoi. Elle parvenait à peine à prononcer un vague salut.

_________________
Talk to me, can’t you see, I’m on your side. Honest, honest. Say what it is you’re trying to say, But if you lie to me again. I will be the one that walks away. Is it in you to be honest ? ©️endlesslove.
Honest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


> arrivé(e) le : 02/12/2015
> messages : 13
> pseudo : Clary.
> double compte : nope, nope.
> avatar : Daniel Sharman.
> crédits : Merenwen (ava) // Tumblr (gifs)
> âge : vingt huit ans.

MessageSujet: Re: JONAH + is it all in my head or was it something i said Sam 5 Déc - 15:14

C'était une vieille routine que tu avais là. Des années que tu faisais ça, empiler des boîtes de conserve, ranger des briques de soupe, aligner les paquet de riz et ramasser du verre cassé deux à trois par semaine au rayon des alcools. Pas que tu aimes ça, non. Ce n'est pas un boulot instructif, ni même intéressant que tu as là … c'est juste un boulot, une activité qui malgré sa banalité et son caractère un peu ennuyeux occupe tes journées en plus de te rapporter un salaire qui te paraît … confortable, bien qu'il soit en réalité bien dérisoire. Faut dire que tu dépenses pas grand chose, tu vis encore comme un gamin ; à la différence que tu as un semblant de « chez toi bien a toi » juste dans l'ancienne grange. Tu manges à la table de tes grand-parents, sauf quand tu n'en as pas envie et même si tu insistes pour participer aux factures de la maison tu dois bien avouer que les fins de mois pour toi son loin d'être difficiles. Bien au contraire.

Tu poses une énième boîte de petits pois en haut de l'étagère avant de jeter un œil dans le magasin. Rien de passionnant, il n'y a pas grand monde – de ce que tu peux en voir – et tout paraît plutôt calme. Tu fouilles alors ta poche pour attraper le cutter qui y traîne avant de descendre du tabouret sur lequel tu étais perché pour couper le ruban adhésif qui ferme un carton de … de tomates en boîte. Un soupire, tu attrapes deux boîtes que tu gardes entre tes mains avant de te mettre à chercher l'étiquette qui correspond sur l'étagère quand une voix t’interpelle. « Jeune homme, auriez-vous des mouchoirs en papier je vous prie... ? » Ton regard se pose sur cette vieille dame qui te fixe avec un sourire. Tu as toujours eu un grand respect pour les seniors, sans doute parce que tu as grandis au milieu des deux meilleurs grand-parents de la Terre, alors même si parfois leur flemme de chercher ou leur capacité à passer à côté des choses trois fois sans les voir t'agace un peu … tu offres ton plus grand sourire, tu déposes les boîtes dans leur carton avant de frotter les mains sur ton jean. « Si, bien sur. Venez avec moi, c'est dans le rayon juste à côté. » Tu passes devant, tu tournes dans le premier rayon après le tien pour désigner les mouchoirs du doigt avant de souhaiter une bonne journée à cette chère dame pour revenir te mettre au travail. C'est quand tu reviens à tes boîtes, que tu la vois. Pour la première fois de ta vie, tu en viens à te sentir … gêné. Plus trop sur de toi. Alors tu ne dis rien, elle regarde ailleurs et tu choisis tout simplement de retourner à ton boulot, peut-être qu'avec un peu de chance elle ne te verra même pas, perché sur ton tabouret. Pour la plupart des clients qui te passent à côté – et qui n'ont pas besoin de toi – tu es invisible, ça tu l'as remarqué. Alors pourquoi pas pour elle ? Tu humidifies tes lèvres donc, et puis tu attrapes tes deux boîtes de tomates avant de te remettre à chercher leur place du regard. Tu ne tardes pas à les trouver et lorsque tu places la première boîte … tu en fais chuter une autre. Tu sursautes … et visiblement tu n'es pas le seul. Ton regard se repose sur Saskia, elle te fixe, un air paniqué scotché au visage … tu jurerais même avoir vu quelques larmes perler sur ses joues, des larmes qu'elle efface d'un geste rapide. Elle t'a vu maintenant, crétin. Tu te racles la gorge. Tu pourrais presque lui demander ce qu'elle fait ici … si tu ne te rendais pas compte que cette question est ridicule. « Tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


« How do I live ? How do I breathe ? »

> arrivé(e) le : 01/12/2015
> messages : 70
> pseudo : maman dragibus
> double compte : pas encore
> avatar : Crytal Reed
> crédits : ava by january blues gif by tumblr
❥ statut civil : Célibataire, même si elle semble tomber sous le charme d'un type aussi traumatisé qu'elle. Pas une bonne idée quoi...
> âge : 26 ans, une vraie catherinette toujours célibataire...
> métier : Assistante vétérinaire, elle sait amadouer les bêtes à fourrures...
> adresse : #775 Trail Lane, en colocation avec Hazel
> to do list : se trouver une nouvelle peluche pour sa collection + arrêter d'avoir peur + ré-apprendre à dormir correctement + avoir une véritable conversation avec Jonah + passer du temps avec Salem
> à savoir sur moi : collectionne les peluches + frileuse + adore le vin + a été récemment agressé

+ more about me
> mes amis, mes amours:
> disponibilités rp:

MessageSujet: Re: JONAH + is it all in my head or was it something i said Jeu 10 Déc - 19:25


Jonah & Saskia
    is it all in my head or was it something i said

Elle se trouvait tellement pathétique à cet instant précis. Elle détestait de ne pas avoir un peu plus de contrôle sur ses sentiments et surtout sur sa peur. A force, elle s'interdisait tout simplement de vivre. Mais savoir que la source de son angoisse était enfermée elle aussi sous ce dôme ne l'aidait pas du tout à aller mieux. C'était plus facile avant, quand elle pensait qu'il avait quitté la ville en prenant la fuite. Maintenant, elle fixait Jonah avec cet air ahurie sur le visage. Pas vraiment ce qu'elle imaginait pour quand ils se reverraient. Bon, en réalité, elle n'avait pas non plus imaginé beaucoup de choses. Mais sûrement pas qu'elle se retiendrait de fondre en larmes. « Tout va bien ? » Le son de sa voix semble la faire revenir sur terre. Elle se rend alors compte qu'elle le fixe bêtement. Elle détourne alors la tête, regardant de nouveau le rayon qui avait encore toute son attention quelques minutes plus tôt. Elle a un vague hochement de tête, ne sachant pas vraiment si elle est capable de parler tout de suite, alors que les battements de son cœur ne se sont pas vraiment calmés. Pourtant elle tente tout de même, on sait jamais. « Ça va... Juste une crise de nerfs habituel... » Sa voix est sorti mais toute petite, faible. A l'image de son état actuel en réalité. Elle aurait aimé apparaître au top face à Jonah. Histoire de se dire qu'il avait beau l'avoir jeté de chez lui, il loupait pas mal de chose parce qu'elle restait une bombe. Enfin, c'était ce qu'elle se disait quand elle ressentait une pointe de colère en pensant à leur nuit. Parce que quand elle était lucide, elle savait aussi qu'elle aurait pu ouvrir sa bouche et dire vraiment ce qu'elle ressentait. Une chose qu'elle ne savait pas vraiment faire en réalité. Et ça ne datait pas de son agression. Enfin, là, pour le moment, il fallait surtout qu'elle arrive à se détendre un peu. Elle osa alors tourner de nouveau la tête vers lui, tentant même un petit sourire. Il était triste et bien pâle, mais le sourire était là quand même. « Je vais avoir une nouvelle anecdote à raconter à la prochaine réunion faut croire. » Elle mit un léger ton humoristique dans sa phrase. Tellement léger, qu'il fallait le connaître pour le voir. Mais elle espérait que lui saurait le voir. Après tout, il était l'un des seuls à savoir qu'elle parlait peu souvent à ses réunions. Elle écoutait surtout, et souvent cela l'aidait. Quand elle parlait, elle expédiait ça vite fait bien fait. En fait, elle s'était bien plus confiée les fois où elle était seule avec lui qu'au réunion. Mais elle ne savait même pas s'il s'en était rendue compte de ça. Elle s'était sentie rapidement bien avec lui, en confiance. D'ailleurs, elle aurait du à cet instant lui dire au revoir et reprendre ses courses, histoire d’arrêter de le déranger alors qu'il travaillait. Mais elle n'arrivait pas à s'y résoudre. Pas après la panique qui l'avait prise en quelques secondes. « Je vois que le dôme n'a pas trop entaché ton rythme de travail. A la clinique vétérinaire c'est loin d'être le cas. On a beaucoup de long moment d'ennuie... » Voilà qu'elle alimentait même la conversation, tentant de la faire durer un moment. Une fois qu'elle serait entièrement remise, elle pourrait s'éloigner. Peut-être...

_________________
Talk to me, can’t you see, I’m on your side. Honest, honest. Say what it is you’re trying to say, But if you lie to me again. I will be the one that walks away. Is it in you to be honest ? ©️endlesslove.
Honest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


> arrivé(e) le : 02/12/2015
> messages : 13
> pseudo : Clary.
> double compte : nope, nope.
> avatar : Daniel Sharman.
> crédits : Merenwen (ava) // Tumblr (gifs)
> âge : vingt huit ans.

MessageSujet: Re: JONAH + is it all in my head or was it something i said Dim 27 Déc - 15:29

believe me
feat. Saskia
Et voila que t'es là, comme un con il faut le dire, l'avouer. Tu ne sais pas trop quoi dire ou bien quoi faire. Comment réagir. Habituellement, tu aurais simplement jouer au plus malin, un sourire et une pirouette pour dire que tout va bien et tu en aurais eu vite fini. Ce genre de situation gênante ... C'est pas pour toi. Tu n'es pas habitué a ça. Oh non. Les filles que tu ne veux pas - vraiment pas - tu les jettes. C'est dur pour elles parfois, tu passes pour un connard souvent mais peu importe. Quand tu les recroises tu sais garder la tête haute, tu n'as jamais cette impression désagréable d'avoir colis une faute ... Pas comme maintenant. Parce que oui, depuis tu as pris le temps d'y repenser et tu sais bien que l'évocation d'une "erreur" au petit matin avec Saskia ... Était une erreur justement. Ou alors non. Perdu tu es, oui. Et comme Yoda tu penses certes ... Le fait est que cette nuit avait été belle pour toi. Belle oui et unique aussi. Ca n'avait pas été que physique, elle avait su te faire ressentir beau ou de choses .. Des choses agréables. Et pourtant tu avais fuis. Comme un lâche tu avais courru vers la première sortie possible en te rappelant tout simplement que tu n'étais pas fais pour elle et qu'être trop proche d'elle ne pourrait que lui desservir. Elle avait ses problèmes. Pas besoin de lui imposer les tiens ...

Tu restes planté face a elle. Tu la fixes, simplement sans un mot. Si elle va bien ? Ca n'en a pas l'air. Tu crois déceler la panique sur son visage et dans son regard ... La peur. La crainte. Des sentiments que tu ne connais que trop bien puisque d'une certaine façon elle et toi êtes dans le même bateau émotionnel. Ou presque. Tu as fais du chemin toi déjà. Et dieu seul sait que tu n'as surement pas pris le bon. “Ca va...Juste une crise de nerfs habituel...” Habituelle, hin. Tu ne connais que trop bien l'horreur – et tu pèses tes mots – de la situation quand l'angoisse et les crises de paranoïa deviennent habituelles. Tu as trouver ta façon de gérer ça … une façon bien a toi que tu ne conseilleras pas. Surtout pas à Saskia. “Je vais avoir une nouvelle anecdote à raconter à la prochaine réunion faut croire.” De l'ironie ? Surement. Ou quelque chose dans le genre du moins. Tu le sais, elle parle peu … voir pas du tout. Tout comme toi, elle n'aime surement pas raconter sa vie, ses soucis devant une dizaine d'inconnus. Tu as toujours trouver ça ridicule, intrusif aussi. Tu l'évites au maximum, surtout que tu n'es pas non plus du genre à te confier facilement, même à tes proches. “Mouais.” C'est tout ce que tu parviens à lâcher. Tu ponctues ça d'un léger sourire en te grattant l'arrière de la tête … tu sais même pas quoi dire. La rassurer ? Comme si tu avais ce pouvoir. Et puis, que pourrais-tu lui dire ? Qu'il n'y a pas de danger … qu'elle est en sécurité … tu sais bien que c'est faux enfin. Tu ne vas tout de même pas lui offrir des mensonges, même pour tenter de la rassurer. C'est pas ton style. “Je vois que le dôme n'a pas trop entâché ton rythme de travail. A la clinique vétérinaire c'est loin d'être le cas. On a beaucoup de long moment d'ennuie ...” Normal, non ? Chacun son domaine … et chaque chose en son temps dirais-tu. Le fait que tu peux comprendre les priorités de chacun. Manger, c'est l'inquiétude principale. Tout le monde vient ici faire le plein, remplir les placard, les caves, les frigos … tu en soupçonne même d'en stocker plus qu'ils ne le peuvent réellement, rien pour être certain de ne pas mourir de faim un jour ou l'autre. Comme si on en était déjà là … Tu hausses les épaules, déposant quelques boîtes une à une sur l'étagère proche de toi. “Faut croire que les gens ont oublié de chouchouter leurs canidés.” … mouais. On oublie vite son ami à quatre pattes dans ces cas là … du moins tu le supposes, ce n'est pas ton cas. Stitch garde une place privilégié dans ton coeur à tes yeux, peu importe la situation. “Si tu t'ennuies je t'amènerais Stitch à l'occasion … “ Pourquoi faire, Jonah ? Ton chien va parfaitement bien et tu le sais. Tu toussotes. “ … il va bien en fait. Mais, juste comme ça. Une révision.” Ouais … comme si c'était une voiture. “Une visite de routine.” Pffr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


« How do I live ? How do I breathe ? »

> arrivé(e) le : 01/12/2015
> messages : 70
> pseudo : maman dragibus
> double compte : pas encore
> avatar : Crytal Reed
> crédits : ava by january blues gif by tumblr
❥ statut civil : Célibataire, même si elle semble tomber sous le charme d'un type aussi traumatisé qu'elle. Pas une bonne idée quoi...
> âge : 26 ans, une vraie catherinette toujours célibataire...
> métier : Assistante vétérinaire, elle sait amadouer les bêtes à fourrures...
> adresse : #775 Trail Lane, en colocation avec Hazel
> to do list : se trouver une nouvelle peluche pour sa collection + arrêter d'avoir peur + ré-apprendre à dormir correctement + avoir une véritable conversation avec Jonah + passer du temps avec Salem
> à savoir sur moi : collectionne les peluches + frileuse + adore le vin + a été récemment agressé

+ more about me
> mes amis, mes amours:
> disponibilités rp:

MessageSujet: Re: JONAH + is it all in my head or was it something i said Lun 28 Déc - 14:37


Jonah & Saskia
    is it all in my head or was it something i said

Elle avait l'habitude de passer par tout un tas de sentiments en un quart d'instant maintenant. Parce que la peur prenait toujours le dessus sur tout le reste. Et elle se trouvait toujours si faible, pitoyable dans ses moments-là. On pouvait pas dire qu'elle était fan d'elle-même quand elle faisait ce genre de crise de larmes en public. Pourtant, elle le sentait, la présence de Jonah lui faisait déjà du bien, elle commençait à se détendre. Au moins un peu, sinon, elle n'aurait pas tenté l'ironie. Même si la plaisanterie était souvent sa première arme face à la peur. Mais continuer à parle de cette peur incontrôlable qui la rendait plus que parano n'était pas non plus la meilleure idée du monde. Du coup, elle change de sujet, lançant le sujet du travail, voyant que lui, il a toujours de travail à faire. Elle l'envie presque, l'ennuie est encore plus dévastateur pour elle, il lui laisse le temps de cogiter. « Faut croire que les gens ont oublié de chouchouter leurs canidés. » Bon, au moins il ne la fuyait pas, c'était exactement ce dont elle avait peur. Après leur nuit, après la manière dont il avait été prompt à mettre ça sur le compte d'une erreur. Au moins, ils allaient peut-être restés amis, au moins. Bien qu'elle savait qu'elle risquait de souffrir à espérer plus. « En même temps je pourrais le comprendre, on a d'autres priorités vu ce qui se passe autour de nous... » Mais si il était prêt à continuer la conversation, elle prendrait au moins ça. « Si tu t'ennuies je t'amènerais Stitch à l'occasion … » Et voilà que ça vieille amie l'espoir pointait le bout de son nez. Parce que là, il ne faisait pas juste continuer la discussion, il proposait carrément qu'ils se revoient à un autre moment, et pas juste parce qu'elle aurait eu l'idée de faire un tour au supermarché où il travaillait. Sauf qu'au vu de sa tête, il semble sur le point de retirer son offre. « … il va bien en fait. Mais, juste comme ça. Une révision. » Ah non, il semble surtout ne pas savoir ce qu'il est en train de dire. Peut-être que finalement il est aussi mal à l'aise qu'elle. Qu'il se demande aussi qu'elle est la marche à suivre dans leur amitié un peu différente des autres. « Une visite de routine. » Ou alors il essaie juste de la consoler après sa crise de nerfs. Ce qui serait le plus vraisemblable après tout. En même temps, elle devait avoir un problème à faire des suppositions de la sorte sans arrêt. Il était temps qu'elle se calme. Après tout, elle ne pourrait jamais deviner ce qui pouvait se passer dans sa tête. A moins que le dôme ne lui donne aussi le pouvoir de lire dans les pensées. Ce serait bien pratique, il fallait l'avouer, mais pas la peine de rêver. « Emmènes-le. Surtout que c'est le moment où jamais pour avoir droit à une ristourne. » Pas de doute qu'elle ferait en sorte que ce soit le cas en tout cas. « Et puis, je prendrais soin de Stitch, il pourra même tenir compagnie à l’accueil. » En fait, c'était sans doute ça le plus gros problème à attendre que des gens se pointent au cabinet, en attendant, elle était seule derrière son comptoir avec un téléphone qui ne sonnait pas. Qui ne pouvait pas sonner en même temps. « Ou tu pourrais toi me tenir compagnie. » Osa-t-elle d'une toute petite voix, elle n'arrivait même pas à croire qu'elle avait oser proposer une chose pareille. Elle osait à peine lever les yeux vers lui, voilà que maintenant la timidité l'avait frappé.

_________________
Talk to me, can’t you see, I’m on your side. Honest, honest. Say what it is you’re trying to say, But if you lie to me again. I will be the one that walks away. Is it in you to be honest ? ©️endlesslove.
Honest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JONAH + is it all in my head or was it something i said

Revenir en haut Aller en bas
 

JONAH + is it all in my head or was it something i said

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Box Head
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
» Donovan - Inscription et score en Head 2 head
» You spin my head right round
» Pyramid-Head , pandawa terre 123, pouchecot \o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO WAY BACK :: FORT BLISS :: bellmeade :: deli market-