AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 hazel + and in the darkness you will see the sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


« Aujourd'hui j'ai du dire " je vais bien, merci " au moins 37 fois. Et je ne l'ai pas pensé une seule fois. Mais personne ne l'a remarqué.. Quand les gens te demande : " Comment ça va? " ils ne veulent pas vraiment une réponse.. »
> arrivé(e) le : 05/10/2015
> messages : 162
> pseudo : Luxette
> double compte : Harlow Fitzgerald et Roxanne Hamilton
> avatar : Holland Roden
> crédits : belikovs (avatar) + stydia tumblr (gifs signature)
❥ statut civil : A quitté son premier amour après une relation de plusieurs années, presque 9 ans, il y a quelques mois. Elle a rencontré un homme et elle s'est mise en couple récemment avec lui. Elle pense enfin qu'elle va être heureuse auprès de lui.
> âge : 26 ans
> métier : Vendeuse dans un magasin d'antiquités / donne aussi des cours de boxe à la salle de sport de Fort Bliss.
> adresse : #775 trail lane
> à savoir sur moi :
Parfois, certains amis, certaines personnes te déçoivent, c'est la vie et je suis prête à l'accepter. Par contre, je trouve ça affreux de me dire que c'est moi qui risque un jour de décevoir tout le monde.

MessageSujet: hazel + and in the darkness you will see the sun Lun 19 Oct - 8:22

Hazel Fauve Montrose
someone like you
PRÉNOM(S) + Hazel, Fauve. NOM + Montrose, le nom de son père. ÂGE + 26 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Fortbliss, un 15 novembre. ORIGINES + américaines, françaises et irlandaises. NATIONALITÉ + américaine. ORIENTATION SEXUELLE + hétéro. EMPLOI + chanteuse pendant quelques années lorsqu'elle avait 19/20 ans. A tourné la page sur sa carrière. Aujourd'hui, elle est prof de boxe et yoga à mi-temps dans la salle de sport de Fortbliss et vendeuse dans un magasin d'antiquités. STATUT CIVIL + C'est compliqué, elle est sortie d'une relation tumultueuse il y a quelques mois d'avec un homme plus âgé, et aujourd'hui elle sort avec un garçon que'elle apprécie beaucoup. Elle pense même être tombée amoureuse de lui, mais elle a peur de souffrir encore. QUALITÉS/DÉFAUTS + impulsive + bornée + craintive + sociable + drôle + renfermée + loyale + bavarde + sérieuse + ambitieuse + têtue + rancunière. GROUPE + FALLIN' APART.


Quelques infos

QU'EST-CE QUE L'ARRIVÉE DU DÔME A CHANGÉ DANS TA VIE ? + Le dôme a changé pas mal de choses dans la vie de tous, je pense. Honnêtement, je ne comptais pas quitter Fort Bliss un jour, alors je dirais qu'il n'a pas changé tant que ça ma vie, mais depuis qu'il est là, je suis anxieuse. Beaucoup plus que je ne l'étais déjà. Je me sens craintive et vulnérable. Je ne sais pas pourquoi ce dôme est là, comment il est arrivé ici, mais j'ai vu les choses changer en ville. On n'a plus d’électricité, on manque de réserve. Il faut apprendre à compter, à faire attention à tout alors qu'on vivait bien jusque ici. Puis, les gens sont tendus, certains veulent en profiter pour prendre le pouvoir. Je pense que ce dôme risque de vraiment bouleverser notre ville et de provoquer des mauvaises choses.
QUELS SONT POUR TOI LES POINTS POSITIFS DE CE DÔME ? ET LES POINTS NÉGATIFS ? + Les points négatifs du dôme, c'est simple, il y en a beaucoup. Déjà, l'électricité. Aujourd'hui, on a tous eu l'habitude de vivre confortablement, et là, on retourne à l'ancien temps. On ne peut plus manger de tout, on ne peut plus regarder la télé, utiliser les téléphones, ou si peu grâce aux batteries de secours. Puis, il fait très chaud, on sent que les choses ne sont pas normales.

Le positif, honnêtement ? Je ne sais pas. Peut-être le fait qu'on voit le vrai visage de certains ? Leur vraie nature ? C'est dans les moments comme ça qu'on se rend compte de qui sont vraiment les gens, et c'est important de le savoir.
COMMENT IMAGINES-TU TON AVENIR DANS CETTE VILLE ? + J'espère simplement que le dôme ne restera pas. Je ne sais pas d'où il vient, mais honnêtement, j'imagine que dans 5 ans, ce dôme aura disparu et que Fort Bliss sera redevenu une ville tranquille et sereine, comme avant. J'aime ma ville, et je ne me vois pas la quitter. J'envisage vraiment de fonder ma famille ici, même si depuis mon agression et depuis l'arrivée du dôme, je me sens moins à ma place ici.

15 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + Hazel est une jeune femme impulsive et spontanée. Elle parle fort, à tout le monde et elle assume totalement son côté hyper sociable. Cependant, elle déteste montrer ses émotions et quand on ne la connaît pas, elle est parfois un peu renfermée. Pour autant, elle a un coeur en or. + C'est une jeune femme qui a eu l'habitude de réussir tout ce qu'elle entreprenait : ses études, son boulot, ses projets divers et variés, sauf ses relations amoureuses ! + C'est une jeune femme qui adore sortir, s'amuser, rire aux éclats. Elle veut profiter de la vie à fond. + Elle adore lire, surtout les romans fantastiques ou policiers. Elle peut dévorer un bouquin en une journée surtout quand elle se plonge dans l'histoire. + Elle est très féminine et elle adore prendre soin d'elle : coiffeur, esthéticienne, soins, elle aime se faire belle et elle assume entièrement son côté parfois un peu barbie. + Elle a tendance à faire des achats compulsifs, entre les vêtements, les objets technologiques, elle se fait plaisir mais elle le regrette parfois. + Elle adore le vin et le bon whisky. Elle a d'ailleurs pris des cours d'oenologie. + Elle conduit très bien et elle adore ça. Elle a même son permis moto même si maintenant elle ne roule plus qu'en voiture. + Elle a une peur panique des chevaux, mais elle adore les chats et les chiens. + Elle est très gourmande et elle aime se faire plaisir à base de bons petits plats. C'est d'ailleurs une cuisinière hors pair même si elle a souvent la flemme de cuisiner. + Elle est un peu maniaque mais a horreur de faire le ménage. En général, c'est une corvée pour elle ! + Elle joue souvent avec ses cheveux lorsqu'elle est mal à l'aise + Elle est du genre hyper maladroite voire gaffeuse mais ça fait une partie de son charme + Elle a eu beaucoup de mal à se remettre de la mort de ses parents, tués dans un accident de voiture, et elle a fait une dépression à la suite de cet accident. C'est Adrian qui l'a sortie de là. + Elle est plutôt proche de son grand frère et de sa grande soeur, même si elle a eu pas mal de disputes avec eux. + Elle a pris une colocation il y a quelques mois, presque un an avec Saskia qui est devenue sa meilleure amie, sa confidente. Et plus encore depuis l'agression qu'elles ont subi toutes les deux. + Elle est fan de Taylor Swift et l'assume très bien. Tout comme elle assume adorer se pelotonner dans le canapé devant des dessins animés.


Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO + Marine. AGE + 26 ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION 5/7. OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM + Je suis admin mouahaha    SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ + personnage inventé. DERNIER PETIT MOT + tellement heureuse de retrouver NWB  

Code:
<pris>holland roden</pris> + hazel montrose

_________________
Fall in love

   
« I loved him against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be. » © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


« Aujourd'hui j'ai du dire " je vais bien, merci " au moins 37 fois. Et je ne l'ai pas pensé une seule fois. Mais personne ne l'a remarqué.. Quand les gens te demande : " Comment ça va? " ils ne veulent pas vraiment une réponse.. »
> arrivé(e) le : 05/10/2015
> messages : 162
> pseudo : Luxette
> double compte : Harlow Fitzgerald et Roxanne Hamilton
> avatar : Holland Roden
> crédits : belikovs (avatar) + stydia tumblr (gifs signature)
❥ statut civil : A quitté son premier amour après une relation de plusieurs années, presque 9 ans, il y a quelques mois. Elle a rencontré un homme et elle s'est mise en couple récemment avec lui. Elle pense enfin qu'elle va être heureuse auprès de lui.
> âge : 26 ans
> métier : Vendeuse dans un magasin d'antiquités / donne aussi des cours de boxe à la salle de sport de Fort Bliss.
> adresse : #775 trail lane
> à savoir sur moi :
Parfois, certains amis, certaines personnes te déçoivent, c'est la vie et je suis prête à l'accepter. Par contre, je trouve ça affreux de me dire que c'est moi qui risque un jour de décevoir tout le monde.

MessageSujet: Re: hazel + and in the darkness you will see the sun Lun 19 Oct - 8:22

Il était une fois...
une histoire comme les autres


« Hazel, arrête un peu. Sois pas si curieuse comme ça.» Hazel souffla doucement et s’installa sur le lit de sa grande sœur, Heaven, son aînée de 7 ans. Elle voyait sa grande sœur grandir, changer, s’éloigner aussi de sa cadette, et elle ne pouvait s’empêcher de fureter son nez partout. Elle avait d’ailleurs commencé à lire quelques mots que lui avait écrit une amie du lycée, et Heaven l’avait interrompue, furieuse. Bien entendu, elle s’était calmée rapidement. Heaven était toujours la plus douce et la plus calme des enfants Montrose. Elle avait 16 ans et elle avait toujours eu un caractère un peu posé, c’était une seconde maman presque. Ensuite, il y avait Harry, âgé de 14 ans, et puis venait Hazel, du haut de ses 11 ans. Harry et elle s’entendaient sûrement bien mieux, car ils avaient le même caractère impulsif. Toujours prêts à faire les 400 coups ensemble, ils avaient du mal à gérer parfois leur impulsivité et leur mauvais caractère. Mais Heaven les adorait tous les deux, surtout Hazel pour qui elle avait une petite préférence. « C’est juste que tu me racontes plus rien à moi, tu parles qu’à tes copines.» La petite rouquine souffla doucement et Heaven lâcha un petit rire en venant s’installer près d’elle. « C’est pas pour ça que je t’aime plus ma puce, je suis juste plus grande, j’ai d’autres discussions maintenant.» « Tu parles que de garçon. Tu es amoureuse ? » Les yeux brillants de curiosité, la petite se tourna vers sa sœur qui rit doucement : « Tu es trop petite pour entendre ce genre de choses. Tu verras plus tard pour tout ça.» Heaven se releva et alla s’installer à son bureau avant de se tourner vers Hazel : « Va jouer avec Harry, je dois faire mes devoirs. D’ailleurs, vous ferez mieux de faire les votres aussi, sinon maman va encore râler.» Leurs parents rentraient souvent tard, leur mère était avocate, et leur père inspecteur de police, et c’est souvent Heaven qui gérait la partie devoirs à la place de ses parents. « Oui, oui. Je vais les faire. Harry aussi. » Avec un sourire malicieux, la gamine disparut de la chambre de sa sœur et fila dans celle, voisine, de son frère. Sans frapper, elle débarqua et alla s’asseoir par terre, à côté de son frère, qui jouait aux jeux vidéo, comme souvent. « Heaven est amoureuse.» Harry se tourna vers elle et souffla : « Et alors ? Je m’en fous, Zel. Tu as pas autre chose à faire que fouiner dans ses affaires ? Tu veux faire une partie avec moi ? » Hazel hocha la tête et attrapa la manette qui traînait. Elle adorait sa famille, et elle savait qu’elle avait de la chance d’avoir son frère et sa sœur, toujours là pour elle.


« J’arrive pas à le croire, il te plaît ! » Hazel secoua vivement la tête, les joues rosies, et souffla en se détournant du regard curieux de son frère. « Arrête Zel, je te connais par cœur, il te plaît, et pas qu’un peu. Putain, je le crois pas, il a l’âge de Heaven ! Et en plus, c’est le nouveau chouchou de papa. Il te tuerait, et il le tuerait lui aussi.» Hazel fit un signe de la main à Harry pour qu’il baisse d’un ton et elle claqua la porte de sa chambre, les enfermant tous les deux. « Tu diras rien hein ? Faut pas que ça se sache.» Du haut de ses 16 ans, elle avait bien grandi, et c’était devenue une vraie jeune femme, bien dans sa peau, séduisante et charmeuse. Et elle était tombée amoureuse. Sauf que le jeune homme en question avait 23 ans et qu’il était flic depuis plus d’un an maintenant. Et il était sous les ordres du père de Hazel. Bref, la situation était compliquée. Surtout que le jeune homme était loin d’être indifférent à elle, elle le savait. Ils s’étaient rencontrés un soir où elle était seule à la maison, et il était passé déposer des dossiers pour son père. Elle l’avait fait rentrer, et il avait constaté qu’elle était plongé dans un film avec Hepburn, et ils avaient fini par le regarder tous les deux, car lui aussi adorait ce genre de film. Et ce n’était pas leur seul point commun. A vrai dire, ils s’entendaient sur tout, et ils avaient rapidement remarqué qu’ils s’appréciaient, peut-être un peu trop. Ils avaient échangé leur numéro au cours de cette soirée, et ils s’étaient revus plusieurs fois, en cachette bien sûr. Et hier, ils s’étaient embrassés pour la première fois. « Tu es mineure Zel, s’il te touche, je le tue. Alors, le laisse pas t’approcher.» Elle souffla et hocha doucement la tête : « Je l’intéresse pas de toute façon.» mentit-elle ouvertement, en haussant les épaules. Jamais elle n’avait menti à son frère, et elle savait qu’elle devrait faire de même avec Heaven. Elle détestait ça, mais elle était en train de tomber amoureuse de Jackson, gravement amoureuse même. Et rien d’autre ne comptait. [...]  « J’arrive pas à le croire, Harry est vraiment lourd quand il s’y met. » Hazel souffla doucement, et remonta ses genoux contre sa poitrine. Installée dans la chambre de sa cousine, Cece, de qui elle était très proche, la jeune femme se confiait à la brune qui l’écoutait d’une oreille attentive. De sa famille, elle avait été la seule à qui elle avait parlé de sa relation avec Jackson. La rouquine avait maintenant presque 20 ans, et elle sortait avec le jeune homme depuis plus de 3 ans, et ils vivaient le grand amour. Du moins, secrètement, puisque bien sûr, ils avaient caché ça aux yeux du monde. Elle était encore mineure légalement, et si son père venait à savoir ça, il ferait tout pour virer le jeune homme. Et maintenant voilà que Harry les avait surpris. Il avait menacé Jackson et avait renvoyé Hazel chez elle, comme une môme. C’est pour ça qu’elle s’était réfugiée chez sa cousine. « Tu crois que Jackson va écouter ton frère et arrêter de te voir ? » demanda Cece d’une voix douce. Hazel haussa les épaules : « Je sais pas.. Il répond pas à mes SMS pour l’instant. J’espère pas. J’ai surtout peur que Harry en parle à papa.» La jeune femme soupira et se leva, faisant les cent pas dans la chambre de sa cousine. « Arrête, tu vas user la moquette. Tiens, va plutôt prendre une super robe dans ma penderie, on sort ce soir. Harry ne dira rien si tu es avec sa cousine préférée.» Cece lâcha un petit rire et Hazel l’imita. Heureusement, elle n’était pas seule. Ca faisait du bien de pouvoir en parler à quelqu’un. « D’acc, ça me changera les idées. Allez, je vais te piquer une de tes robes de star, et on y va. Il faudra que tu me maquilles aussi, tu as vu ma tête ?! » [...] « Jackson ? Mais .. » La rouquine se figea et elle sentit son cœur s’arrêter quelques secondes à la vue du jeune homme devant elle. Jackson avait quitté la ville après l’avoir quittée, suite aux menaces de son grand frère, et elle ne s’attendait pas à le revoir. Cela faisait presque 2 ans. Elle souffla doucement et enfila son manteau. « Cece m’a dit que tu serais là.» Il jeta un coup d’œil à la salle de sport derrière lui et esquissa un sourire : « Tu as abandonné la psycho ? » La jeune femme avait toujours voulu être psychiatre mais elle et les études, c’était pas toujours ça. Et surtout, elle ne savait pas si elle aurait la force pour ce boulot. Elle avait donc décidé, naturellement, de se tourner vers le sport, sa passion depuis toujours. Elle passait un concours pour pouvoir être prof de boxe dans cette salle, et elle avait hâte d’en voir la fin. Elle hocha doucement la tête : « Oui.. Et toi ? L’armée ? » Son père lui avait appris que Jackson avait décidé de faire un break et de s’engager dans l’armée. Bien entendu, il ne savait rien de ce qui le poussait vraiment à partir ; Harry avait gardé ça pour lui. « C’était … difficile. Je reviens d’Afghanistan, j’ai été blessé à la jambe, et j’ai quelques mois de repos forcé.» avoua-t-il en grimaçant. La rousse hocha doucement la tête. Le voir là, devant elle, la troublait profondément, même si elle ne voulait pas se l’avouer. Elle avait mis du temps à l’oublier, et d’ailleurs, elle n’avait pas eu de vraie relation sérieuse depuis. « Je peux t’inviter à boire un verre ? » Elle réfléchit un instant et esquissa un petit sourire avant de murmurer : « Avec plaisir.» Après tout, elle avait 22 ans maintenant, bientôt 23. Personne ne pouvait rien lui dire. Il sourit et lui tendit son bras auquel elle s’accrocha, un petit sourire malicieux sur le visage.


« Je veux pas de ta pitié, Jacks. Dégage.» Jackson attrapa son bras, et la força à se retourner : « Je veux juste t’aider, Haz, reste-là.» Mais la jeune femme prit la fuite, claquant la porte de l’appartement du jeune homme. Elle se retrouva dans la rue, les larmes ravageant son visage, et rapidement, elle sentit le froid l’envahir. Elle n’avait qu’un petit chemisier fin en soie, elle avait laissé son manteau chez Jackson. Elle frissonna et lança un coup d’œil dans la rue, autour d’elle. Elle errait depuis bientôt une heure et la nuit tombait. Au loin, une lueur engageante l’attirait. C’était un bar qu’elle connaissait bien, et honnêtement, elle serait mieux ici que dehors. « Un gin tonic.» Elle lança un coup d’œil à son téléphone qui vibrait depuis tout à l’heure. Trois appels manqués de Jackson, deux de sa sœur et six de son frère. Apparemment, ils s’étaient passés le mot. Elle souffla doucement et siffla d’une traite son verre, faisant signe au serveur de lui en remettre un. Cela faisait un an. Un an tout juste. Et elle était toujours là, à tenter de noyer son chagrin dans l’alcool. Incapable de s’en sortir. Incapable de reprendre pied. Et pourtant, tout le monde faisait tout pour l’aider. Mais leur pitié écrasante lui rappelait sans cesse qu’elle était orpheline. Ses parents avaient trouvé la mort dans un accident de voiture, provoqué par un chauffard ivre, et depuis, elle perdait pied. Un an. Heaven avait gardé la maison, mais maintenant qu’Harry s’était installé ailleurs pour tenter de s’en sortir et d’oublier les souvenirs, elle avait du mal à payer et comptait la vendre. Jackson avait proposé à la rousse d’habiter avec lui. Après tout, ils s’étaient remis ensemble depuis bientôt 3 ans, et leur couple fonctionnait à merveille. Harry et Heaven avaient fini par accepter cette relation, sans broncher, et même, ils s’entendaient bien avec le jeune homme. Sauf que depuis un an, tout foutait le camp, et sa relation prenait l’eau. Elle ne savait même pas pourquoi il restait avec elle. Elle était une loque, une vraie loque. Elle siffla son deuxième verre d’une traite, essuyant quelques larmes qui coulaient, sans qu’elle ne parvienne à les contrôler. « Un troisième.» Le brun qui servait s’approcha d’elle et lui servit un gin. « On ferme bientôt, vous savez. C’est le nouvel an ce soir. Vous devriez peut-être arrêter là.» La rousse lui lança un regard assassin et elle secoua la tête : « Je m’en fous du nouvel an. C’était une année à chier. Et j’ai rien de prévu d’autre. » Elle siffla son troisième verre et déposa un billet sur le comptoir. « Je m’en vais alors.» Elle se releva, tituba, et s’accrocha de justesse au comptoir. La tête lui tournait, elle n’avait rien mangé de la journée, et les trois verres en peu de temps étaient peut-être une mauvaise idée. « Je vais vous aider.» […] « Ma tête ..» Hazel se redressa, une barre dans le crâne, et elle souffla doucement. Elle ne reconnaissait pas cette chambre. A ses côtés, un brun. Le serveur du bar. Elle poussa un petit cri et attrapa le drap pour se recouvrir. Sauf qu’elle était habillée. D’un jogging masculin et d’un sweat. Elle secoua doucement le jeune homme qui finit par grogner et ouvrir les yeux. « Qu’est ce que je fais là ? Tu m’as droguée ou quoi ? » Le brun secoua la tête et sortit du lit : « Non, tu tenais plus debout et j’ai voulu te ramener chez toi mais tu m’as dit que tu n’avais plus de chez toi. Donc, je t’ai ramené chez moi. T’as gerbé sur mon canapé, du coup, j’ai du dormir avec toi et te changer.» « Fait chier, tu aurais du me laisser tranquille, j’étais capable de rentrer chez moi.» Il lâcha un petit rire : « Tu m’as demandé  à rester ici. Ton mec arrêtait pas d’appeler, ou ton frère, je sais pas, et tu m’as dit que tu voulais rester avec moi. Au fait, bonne année.» Un sourire narquois se dessina sur son visage et la rousse ouvrit la bouche ,et la referma. « Bonne année ?? Tu as passé le jour de l’an avec moi ? Tu devais avoir … » « Des plans ? Ouais. Mais bon, c’est comme ça. Tu veux prendre une douche ? » Elle hocha doucement la tête.


« Alors, je vous fais une petite visite si vous voulez ? » Hazel sourit et hocha la tête. Elle avait un bon feeling avec cette brunette, de son âge. Elle avait trouvé son annonce de colocation sur le net, et maintenant que Heaven avait vendu la maison de ses parents, elle s’était dit qu’il fallait qu’elle prenne son indépendance. « Oui, l’appart a l’air vraiment cool. En tout cas, il est bien situé. Je vous avoue que j’avais un peu peur en venant.» Elle rit doucement et Saskia l’imita. « Moi aussi, je vous ai même cherché sur facebook histoire de voir si vous n’aviez pas l’air trop … bizarre.» Hazel sourit et les deux firent rapidement le tour de l’appartement. Deux chambres, spacieuses, un grand salon lumineux et chaleureux, une cuisine américaine et une salle de bains. Et même un grand balcon. Que demander de plus ? « Je sais pas si vous avez d’autres visite, mais pour moi, c’est tout bon. L’appart est vraiment beau, et puis vous avez l’air normale. Enfin vous voyez ce que je veux dire. Pas bizarre, pas le genre de nana tordue qui va me poignarder dans mon sommeil.» Saskia éclata de rire une nouvelle fois et hocha la tête : « Pour moi aussi, c’est bon. Du coup, maintenant qu’on va vivre ensemble, on peut peut-être se dire tu ? » « Oui, ça serait mieux effectivement. Je peux dire à mon frère qu’il me déménage ce week-end ? Je suis impatiente. Je t’avoue qu’en ce moment, je jongle entre l’appart de mon copain et de ma sœur, et c’est pas évident.» Saskia posa un regard curieux sur elle mais hocha la tête : « Bien sûr quand tu veux.»  […]   « Je peux te poser une question ? » Installées sur le canapé, recouvertes d’un plaid confortable, et chacune munie d’une tasse de chocolat chaud à la cannelle, les deux colocataires regardaient une série dont elles étaient fan toutes les deux. Cela faisait déjà deux mois qu’elles habitaient ensemble, et elles se découvraient chaque jour un peu plus de points communs. « Bien sûr.» « Je suis étonnée que tu te sois pas installée avec Jackson. Il est adorable et il a l’air très amoureux de toi.» Hazel se mordilla doucement la lèvre et haussa les épaules : « Notre couple traverse une période difficile, je … Enfin surtout moi. Je sais pas où j’en suis. J’ai perdu mes parents il y a plus d’un an, et j’ai mis du temps avant de me relever. A vrai dire, je suis encore sur les genoux. Et j’ai du mal à assumer ma relation avec lui en ce moment. Il est plus vieux que moi, et il a envie de s’installer, se marier, devenir père. Et moi, j’essaie juste de me débattre en ce moment et de sourire. Un jour, un autre jour. J’arrive pas à me projeter plus loin.» Saskia hocha doucement la tête tandis que la rousse continuait : « Et puis, j’ai rencontré quelqu’un. C’est bizarre, j’essaie de rester loin, mais quand je suis avec lui… Je me sens bien.» Elle n’avait parlé de ça à personne, et voilà qu’elle se confiait à cette brune, nouvelle dans sa vie. Wesley, le serveur qui l’avait ramassée et avec qui elle avait passé le premier jour de cette année, était devenu un ami. Ils passaient de temps en temps des après-midi ensemble, et elle aimait sa compagnie. Avec lui, tout était simple, elle arrivait de nouveau à être elle-même, à se sentir vivante. « L’amour, c’est pas toujours facile. Tu verras rapidement de toute façon lequel te rend vraiment heureuse.» Hazel sourit et hocha doucement la tête.


« Hazel, qu’est ce que tu fais-là ? » « J’ai quitté Jackson.» Wes posa sur elle un regard surpris mais esquissa un mince sourire avant de la laisser entrer. « Pourquoi ? » Elle haussa les épaules et se laissa tomber dans le sofa du jeune homme. « Depuis l’accident de mes parents, je .. » « Tu m’as jamais parlé d’eux, de leur mort. Je … Je sais juste, enfin, le jour de l’an, tu m’as dit que ça faisait un an, leur mort.» « Ils ont été tué en voiture, un chauffard ivre.» Hazel soupira doucement et attrapa la main du brun : « Haz, je … » « Chut, tu sais, depuis leur mort, j’ai sombré, et … Je me sentais comme anesthésiée, j’arrivais plus à parler à personne. Et Jackson et moi, ça va droit dans le mur depuis. Puis, je t’ai rencontrée, et depuis, … Je me sens mieux. » Wes sourit et caressa doucement la main de la rousse : « Je suis tombée amoureuse de toi, Wes.» Elle posa son regard sur lui, il semblait nerveux soudain, une lueur inquiète traversa vaguement son regard mais il finit par sourire : « Je suis tombé amoureux de toi aussi, Haz. Au premier regard.» Elle sourit et déposa un baiser sur les lèvres du jeune homme. Il attrapa la jeune femme, la serra contre lui et elle se laissa tomber dans ses bras. […]   « Sask, c’est toi ? » La rousse somnolait à moitié sur le canapé, et la télé ronronnait encore son flot de stupidités. Elle se redressa, et tendit l’oreille. Des bruits étouffés lui parvinrent à la porte, et elle entendit une clé tourner. Elle s’étira, attendant patiemment que sa coloc pénètre dans l’appartement pour qu’elle la rejoigne dans le salon. Sauf que soudain, la lumière explosa, et elle vit un homme, tenant Saskia contre lui, couteau sous la gorge fine de la brunette, pénétrer dans le salon. Hazel poussa un cri et se releva du canapé : « Qui.. Que faîtes-vous là ?? » Le jeune homme repoussa la brune qui atterrit dans les bras de sa coloc, et un rictus mauvais se dessina sur son visage. « Ca faisait longtemps que j’attendais ce moment mes belles. Je vous ai surveillées. Longtemps.» Hazel attrapa la main de Saskia, et elles reculèrent, heurtant le canapé. « Vous pouvez pas m’échapper. Pas cette fois.» Il ne laissa allumé que la petite lampe du salon, les laissant dans une atmosphère tamisée, effrayante avant qu’il ne s’approche d’elles : « Mettez-vous dans le canapé, et pas un geste brusque, pas un mot. Sinon, je vous égorge. » La lame de son couteau scintillait, donnant plus de poids à ses mots. Hazel se laissa tomber dans le sofa, entraînant Saskia avec elle. Elles se serrèrent l’une contre l’autre, effrayées. « Je vais me chercher une bière en attendant de décider comment on peut s’amuser ensemble.» Il disparut dans la cuisine, laissant les filles paniquées. Haz sentit soudain son téléphone sous ses fesses, et elle glissa doucement la main pour s’en saisir. Elle avait toujours le raccourci d’urgence que Jackson, en bon flic qu’il était redevenu, lui avait installé. Elle tapota rapidement, et tenta de reposer son téléphone mais leur bourreau était de retour. « Qu’est-ce que tu fous toi ? Donne-moi ça.» Elle sentit la main du jeune homme la gifler violemment et il attrapa son téléphone, le balançant contre le mur du salon. « Tu pensais appeler ton petit copain, c’est ça ? Le serveur pathétique … » Hazel écarquilla les yeux et il lâcha un rire sadique : « Je vous observe toutes les deux, je sais tout de vous.» Il les repoussa et se glissa entre les deux filles. « Et maintenant, j’ai ma place ici, avec vous.» Hazel ne sut pas combien de temps s’écoula avant que soudain, un bruit sourd résonna. On défonçait leur porte. « Police ! » Jackson débarqua dans le salon, revolver en main, suivi de deux autres officiers. Le ravisseur attrapa Saskia, et la menaça de nouveau de son couteau. La suite fut floue, Hazel la vécut comme dans un rêve. Il avait réussi à s’enfuir, profitant de son avantage sur Saskia, et il avait relâché la jeune femme sitôt la porte de l’appartement passée. Hazel et Saskia avaient fini la nuit au poste de police pour témoigner.


« Je voulais te remercier. Je … » Hazel se mordilla doucement la lèvre et elle haussa les épaules. « C’est normal. J’avais pas de nouvelles depuis .. notre rupture. Quand j’ai vu que tu avais déclenché le raccourci d’urgence, j’ai su qu’il y avait quelque chose. Comment vous vous sentez toutes les deux ? » Hazel souffla doucement et secoua la tête : « C’est difficile. On … On a peur. Surtout qu’il court toujours dans la nature.» Jackson soupira et hocha la tête : « On est dessus, Haz. Ton frère et moi, on bosse sans relâche pour enfermer ce salopard.» La rouquine hocha la tête et esquissa un mince sourire : « Les choses sont étranges… Et puis maintenant, avec … le dôme. Je sais pas ce qu’il se trame mais honnêtement, j’ai peur.» Depuis quelques jours, un espèce de dôme recouvrant la ville avait fait la surprise des habitants de la ville. Et ça n’arrangeait pas l’état des deux filles. « Tu sais que … je suis là pour toi. Hein ? Je sais que tu es avec quelqu’un mais ne l’oublie pas. Si tu as besoin de quoique ce soit, je suis là.» Il posa doucement sa main sur l’épaule de la jeune femme et elle hocha doucement la tête. […] Un cri perçant la réveilla, Saskia. Hazel sortit du lit et se précipita dans la chambre de sa coloc. « Sask, je suis là.» Elle se glissa dans les draps et rejoignit la brune qui attrapa sa main. Toutes les nuits, c’était ça. L’une d’elles faisait un cauchemar, et elles finissaient par se rendormir, ensemble, incapable d’affronter la solitude. Elles étaient enfermées sous un dome mystérieux avec un psychopathe obsédé par elles.

_________________
Fall in love

   
« I loved him against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be. » © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

hazel + and in the darkness you will see the sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Story] Into the darkness
» doom blade vs grasp of darkness
» [MOC] Les MOCs de darkness(newcomer:E and hell furno v2)
» [Blog] Bionicle Garden adventure in the darkness
» The Black Mages III - Darkness and Starlight : Déception ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO WAY BACK :: INTRODUCE YOURSELF :: tell me your story :: i'm in-